Pierre Ribo et le serpent

atelier L’art du trait en facture instrumentale, le dessin technique appliquant les règles de l’acoustique et la taille du bois sont autant d’aspects qui concourent vers la bonne acoustique d’un instrument. Cela aurait pu être une clarinette, mais j’ai rencontré le serpent autour de ma pratique du tuba. Une fois le virus inoculé, certains musiciens ont aggravé mon cas et m’ont invité à joindre ma qualité de musicien avec celle d’artisan du bois. Je pense à Christophe Morisset, qui sans relâche m’a soutenu et encouragé jusque dans les moments d’incertitude inhérents à ce projet. Lui-même m’a proposé de contacter Michel Godard grâce à qui j’ai pu travailler à partir d’un bon instrument. Patrick Wibart, Volny Hostiou, Jérémie Papasergio,…chaque rencontre avec un musicien serpentiste est depuis le début une source d’inspiration et d’intuition pour la poursuite de ce projet.

Je prends part dans des formations et des événements (colloques historiques, formations en acoustique, foires…) qui dynamisent également ma démarche. A cet égard, les rencontres avec les responsables des collections et professionnels des institutions telles que les musées et départements universitaires me passionnent : leur patrimoine et leur pratique académique relancent à chaque rencontre la réflexion et la mise en pratique d’un aspect ou d’un autre de mon travail. Je remercie à cet égard Gery Dumoulin pour le MIM de Bruxelles et Sandie Leconte, acousticienne au Musée de la Villette de Paris.

Depuis deux ans, l’apport des collections du Musée des Instruments de Musique de Bruxelles m’a aussi permis de développer un deuxième instrument inspiré par un serpent à quatre clés de la Collection Mahillon. Une belle réussite pour un instrument chromatique adapté pour la musique du début du XIXème siècle. Apport également dans les relevés de dimensions d’embouchures puisées dans le magnifique tiroir des réserves du non moins magnifique MIM.
Ces relevés ont été fait par Christophe Morisset qui suit attentivement la qualité sonore des résultats obtenus.

En conclusion, impossible de s’ennuyer quand autant de personnes, connaissances et compétences se rejoignent avec enthousiasme…